Invitation à la conférence sur le sujet: “le Maroc et l’Europe : état des lieux, enjeux, et perspectives »

Le Centre d’Etudes et de Recherches en Sciences sociales (CERSS), dirigé par le professeur Abdallah SAAF a l’immense plaisir de vous convier à prendre part à la conférence qui sera organisée, le vendredi 22 novembre 2019 à partir de 16H00 à la salle des actes de la Faculté des Sciences Juridiques Economiques et Sociales de Rabat-Agdal . Cette conférence s’intitule “le Maroc et l’Europe : état des lieux, enjeux, et perspectives ».

Argumentaire :

L’importance stratégique des relations entre le Maroc et l’Union Européenne se sont intensifiées selon un rythme progressif depuis la signature, en 1969, du premier Accord Maroc-CEE, dont la vocation était exclusivement commerciale. La coopération entre les deux parties a ensuite évolué pour aboutir à un nouvel Accord en 1976, renégocié en 1988, contenant à la fois des dispositions commerciales, économiques, sociales et financières. Le champ de coopération s’est, par la suite, élargi avec la signature d’un Accord d’Association, le 26 février 1996, entré en vigueur en mars 2000. Cet accord, qui régit les relations entre les deux parties à ce jour, englobe les dimensions politiques et sécuritaires, économiques, commerciales et socioculturelles. L’Accord d’association s’inscrit dans le cadre de la Déclaration de Barcelone de 1995 établissant le Partenariat Euro-méditerranéen, renouvelée par l’Union Pour la Méditerranée en 2008, visant le renforcement du dialogue politique et de sécurité, la prospérité partagée et le rapprochement entre les peuples au moyen d’un partenariat social, culturel et humain.

Cette coopération s’est renforcée davantage, dans le cadre de la Politique Européenne de Voisinage (PEV), à travers l’adoption en juillet 2005 d’un Plan d’action Maroc-UE. Les deux parties ont adopté, en octobre 2008, un document conjoint sur le Statut avancé afin de consolider les acquis des relations bilatérales entre les deux parties. Le Statut avancé peut se lire comme la reconnaissance par l’UE des démarches marocaines en matière de réformes politiques, sociales et économiques. Il consacre l’adhésion des partenaires aux valeurs de démocratie, d’Etat de droit et des droits de l’homme et ouvre, par ailleurs, de nouvelles perspectives dans les relations multidimensionnelles maroco-européennes.

Le premier Sommet Maroc-UE à Grenade tenu en mars 2010, constitue un moment particulièrement important, insufflant une nouvelle dynamique aux relations bilatérales entre les deux parties. Celles-ci ont mis en œuvre un nouveau « Plan d’action pour la mise en œuvre du Statut avancé » ambitieux et multidimensionnel, feuille de route de la coopération bilatérale pour la période (2013-2017) en vue d’établir un nouveau cadre contractuel.

Le partenariat entre le Maroc et l’UE couvre un nombre diversifié de domaines et de secteurs importants, encadrés par de nombreux instruments juridiques et techniques. Il concerne, en plus des aspects économiques et financiers, des domaines stratégiques liés à la sécurité collective, à la bonne gouvernance, à la lutte contre le terrorisme, à la régulation des flux migratoires et à la promotion des droits de l’homme. Il s’étend désormais à de nouveaux domaines tels que la coopération énergétique, la recherche, l’innovation, etc.

Dans ce processus, de nombreux événements ont été marquants : la crise économique, les vagues de « printemps arabe », les réformes politiques, l’explosion du djihadisme, la montée des populismes en Europe et en Amérique, les nouveaux contenus de la question migratoire, etc.

Plusieurs interrogations se posent : dans quelle mesure le potentiel marocain envers ses accords et son positionnement et expertise de négociation, la vulnérabilité de la cause nationale –ont pu influencer les intérêts économiques du Maroc ? Quid du comportement des institutions marocaines vis-à-vis des relations avec le Maroc ? L’Union Européenne représente-t-elle un bon modèle à suivre âpres les crises financières et économiques ? Quel impact les réformes entreprises par le Maroc ont-elles eu en Europe ? le Maroc pourrait-il parler aux institutions et acteurs politiques européens ? La capacité marocaine de négociation est-elle significative ?

Au plaisir de vous rencontrer prochainement, nous vous souhaitons une excellente journée.
Très cordialement

Please follow and like us:
error0

Laisser un commentaire