Migration et droits de l’homme : Quelle protection effective des migrants et des réfugiés aujourd’hui?

abstract watercolor style brochure design in blue

 Dans le cadre des activités de la session d’hiver 2020 de l’Université de Développement Social

L’Université pour Tous-Salé (UPTS) et le Centre d’Etudes et de Recherches en Sciences Sociales (CERSS)

organisent

En partenariat avec le Groupe de Recherches et d’Etudes sur les Migrations (GREM)

des webinairessur le thème :

 ‘’Migration et droits de l’homme :

Quelle protection effective des migrants et des réfugiés aujourd’hui?’’

 

 

Note de cadrage

 La migration connait aujourd’hui une intensité et une ampleur sans précédent dans toutes les régions du monde. Les causes sont multiples : économiques, politiques, sécuritaires culturelles et environnementales. Elle prend des formes diverses selon les contextes : régulière, irrégulière, d’études ou de travail, choisie ou forcée, individuelle ou collective…et concerne tous les profils : hommes, femmes, adultes, jeunes enfants et même personnes âgées, qualifiés ou non qualifiés…  Mais quelle que soit sa nature et ses caractéristiques, il demeure que le migrant /ou le réfugié est presque toujours une personne en situation de vulnérabilité et de ce fait, en tant qu’être humain, il a besoin qu’au minimum les droits humains fondamentaux lui soient reconnus et effectivement protégés.

Depuis les anciens temps jusqu’à nos jours, le migrant ou le réfugié n’a pas toujours bénéficié d’une perception positive que ce soit dans les pays de transit ou ceux de destination. De même que le statut qui lui a/est généralement reconnu et le traitement qui lui a été/est effectivement réservé, n’a pas toujours permis/ne permet pas de lui préserver sa dignité. Toutefois, les évolutions qu’a connue la civilisation humaine a conduit progressivement à reconnaitre à l’étranger (migrant ou réfugié) un minimum de droits fondamentaux, de sorte qu’aujourd’hui s’est constitué tout un système international de protection des droits humains des migrants et des réfugiés, dont se sont inspiré et ont adopté de nombreux pays du monde. Bien qu’imparfait il n’en demeure pas moins qu’il représente un état de conscience de la nécessité cruciale de protéger des êtres humains que les contraintes de la vie a forcé à se trouver dans des situations de vulnérabilité souvent graves.

Aujourd’hui, en cette fin de la deuxième décennie du 21ème siècle, avec l’intensification et l’amplification des flux migratoires dans toutes les régions du monde, conséquences d’une mondialisation animée par une pensée néolibérale focalisée sur le profit économique, avec tous les dommages collatéraux qu’elle ne cesse d’engendrer : accroissement de la pauvreté, multiplication des conflits armés, approfondissement des inégalités entre les pays du Nord et ceux du Sud, les récessions économiques,… aggravés par les injustices consécutives aux effets du changement climatique, la société internationale voit se dresser devant elle des défis énormes. En effet, les récessions économiques et autres crises sociales ou sanitaires telle que la crise issue de la pandémie du Covid-19, ont eu pour conséquence l’aggravation de la vulnérabilité des migrants et des réfugiés. On constate en effet l’émergence d’un climat animé par la montée du populisme officiel ou social dans nombreux pays, favorisant la remise en cause des droits humains des migrants et des réfugiés déjà acquis et le rejet de la responsabilité humanitaire envers eux. Cette attitude se trouve facilitée par la prédominance d’une vision négative de la migration et de l’asile.

Or, c’est justement pour attirer l’attention du grand public sur le risque de l’éventuelle remise en cause des droits acquis des migrants et des réfugiés, et pour le sensibiliser sur la nécessité et l’utilité cruciale de la protection des droits des migrants, acteurs réels de développement tant dans les pays d’accueil que dans leurs pays d’origine, faire connaitre, tant soit peu, les différents systèmes de protection des droits de ces gens en déplacement, qu’il est apparu opportun d’organiser un programme qui se veut à la fois d’information, de sensibilisation et d’éducation sur la les droits des migrants et la nécessité de leur protection.

Le programme ‘’Migration et droits de l’homme : Quelle protection effective des migrants et des réfugiés aujourd’hui?’’,  organisé en 3 visioconférences étalées sur trois jours : les 28, 29 et 30 décembre 2020, à partir de 19h30, sera articulé sur trois axes principaux :

Axe1 : (Lundi 28 -12- 2020) : ” Le système international de protection des droits des migrants et des réfugiés et l’engagement du Maroc par rapport à ce système” ;

Animé par : Hanane Serrhini, Akil Abdessabour, Fatna Afid, Mohammed Ali Tabgi,  Sabri Abdenebi, Latifa AitBaalla

 

Modérateur : Mohammed Benhlal

 

Axe 2 : (Mardi 29 -12- 2020) : “L’étendue et l’effectivité des droits des Marocains du Monde dans les pays de résidence et dans leur pays d’origine”

Animé par : Abdelkrim Belguendouz Abdelaziz Saret, Mohammed Mraizika, Aicha Bacha, Mohammed El Allaf, Azzeddine Lizani, Mohammed El-Harraq, Mohammed Assila, Saloua Ounsi Bichara

Modérateur : Ahmed Mahou

Axe 3 : (Mercredi 30 -12- 2020): “Les droits des immigrés et des réfugiés et demandeurs d’asile au Maroc” :

Animé par : Boubker Largo, Brahim Atrouch, Fatna Afid, Frank Iyanga, Serge Aimé Guemou, Salaheddine Azouar

Modérateur : Abderrahmane Mouline

A propos CERSS مركز الدراسات 207 Articles
Administrateur du site

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*