Abdallah Saaf, Directeur du CERSS: 2020, une année fructueuse pour le CERSS

Le CERSS a entamé au début de l’année universitaire 2019-2020 les activités avec une énergie renouvelée et des objectifs dument définis à la lumière de son plan triennal (2019-2021). Il s’adonna à ses activités habituelles. Il devait  aussi s’adapter aux circonstances imprévues et exceptionnelles connues dans le monde entier sous la COVID-19 et en particulier par les structures qui lui ressemblent (les centres d’études et de recherche, les groupes de réflexion, les think-tank, les instituts de formation).

Les conditions peu ordinaires de cette période ont influencé considérablement  le travail du Centre quant à son agenda de recherche, de formation, de débat public produisant un changement dans sa méthodologie, les modalités de ses interventions, de l’exécution, de ses projets et les perspectives de son développement. Elles ont permis aux membres du Centre d’acquérir de nouvelles capacités , et d’améliorer celles qui existaient auparavant.

Le CERSS se veut un organisme de la société civile menant sa vie sur la base de principes démocratiques. Il a tenu et tient ses réunions institutionnelles de manière régulière (renouvellement régulier de ses instances électives, le travail collectif, de la généralisation de l’approche participative, les consultations permanentes, etc.). Son usage des outils de communication à distance était jusque-là limité. Cependant, les membres du CERSS ont fait preuve d’un volontarisme exemplaire en maintenant leurs programmes d’activités, en empruntant les voies du numérique, grâce à l’appui et aux compétences avérées de ses membres initiés à la culture numérique.

Les sites du Centre qui avaient fait l’objet d’une cyberattaque en règle depuis l’étranger ( d’aout 2018 à décembre 2018), puis ayant connu une lente et laborieuse reprise, sont restés en construction et en fonctionnement quasi minimal pendant plus de six mois, alors que nos activités s’intensifiaient, y  compris les activités de nature numérique. Des palliatifs ont été rapidement  déclenchés: pages facebook, compte twiter, les divers sites  appartenant à l’ensemble de notre mouvance, sites de formation, les pages des associations thématiques partenaires du CERSS, en plus qu’aujourd’hui,  le Centre aligne plusieurs groupes de discussion, forum de débat … et a récupéré ses capacités et ses atouts dans ce  Champ.

Depuis décembre 2019, le Centre a repris son rythme digital normal en démultipliant toutefois ses audiences. Cette audience a connu un essor inédit tout au long de l’année. Sur ce plan, une grande dynamique s’est imposée. Les agendas mensuels du CERSS attestent de la richesse de ses activités et permettent de se faire une idée et d’établir un bilan sur les travaux importants qu’il a entrepris (voir annexe 1). Il va sans dire qu’une des thématiques les plus en vue a été l’avant, le durant et l’après CORONA.

Nombre de visiteurs sur les sites du CERSS depuis le premier janvier 2020 jusqu’au 2 décembre 2020 :

  • CERSS : 548 127 vues
  • Débats démocratiques : 126 081 vues
  • Abdallah Saaf: 98 749 vues

 Sur Facebook :

  • Personnes touchées : 277.718
  • Interactions : 42.012
  • Vues ;  54.426

Au total donc 1.050.675, soit une moyenne de 95.000 visiteurs par mois.

Le plus remarquable est la proportion prise par les activités des différentes associations précitées composantes du CERSS : ses départements, ses groupes de recherche, les associations thématiques et territoriales.

Des programmes denses d’activités semblent avoir croisé en ces temps de confinement un contexte des plus favorables au développement d’activités qualitatives.

Les préoccupations majeures du CERSS ont repris de plus belle à partir des thématiques programmées dans le plan stratégique (annexe 2). Toutefois,  au cours de cette période, plusieurs grands ensembles de travaux ont pris le dessus :

  1. La préparation d’un mémorandum du Centre sur le nouveau modèle de développement dont l’élaboration a duré de la mi- novembre 2019 à la mi – novembre 2020. Sa préparation avec une participation collective inédite constitue une grande réalisation. Il vient d’être remis à la Commission chargée de l’élaboration du Nouveau Modèle de Développement, et fait l’objet de points de presse.
  2. En même temps, le Centre était engagé dans le grand chantier périodique du rapport stratégique publié par le Centre et qui jusqu’à l’heure n’a pas, depuis 1995, d’équivalent. Les rapports publiés aujourd’hui parfois sous le label pompeux de « rapport stratégique » et qui ont teneur stratégique faible, en étant soit des spéculations sécuritaires générales, soit des évaluations élaborées dans l’esprit bien étriqué et bien indigent de la technostructure, ou quasiment des rapports administratifs, sans parler de leur manque d’autonomie, de leur incapacité d’aborder des sujets pourtant vitaux pour le pays et déterminant pour la réflexion dite stratégique. Ce qui fait la force du rapport stratégique du CERSS est sa constance, sa régularité depuis 1995, le processus d’accumulation scientifique qu’il représente loin du politiquement correct ou incorrect, par sa méthodologie rigoureuse, et son peu de sensibilité pour les thématiques trop encline à la mode : énergies renouvelables, le numérique ; économie verte, etc.)

Le rapport stratégique 2019-2021 du CERSS, qui est un vrai rapport stratégique, répondant aux normes standards, vient d’être remis à l’imprimeur.

  • Les projets de recherche pour lesquels le Centre s’est engagé de son propre chef et avec ses moyens propres (ses capacités de recherche particulières soit avec des partenaires institutionnels : enquête en cours sur les classes moyennes, étude de diagnostic de territoire relatif à la région de Rabat-Salé-Kénitra, sur les nouvelles figures du féminisme marocain, sur la protection sociale, etc.). Les différents projets avancent bien à des rythmes différents.
  • A côté de ces travaux de recherches et des délibérations soit académiques, soit liés au débat public, les préoccupations relatives à la formation ont pris une importance accrue dans l’action du Centre.

Le Centre a conçu de longue date, l’idée d’offrir des formations diplômantes ou certifiées sur les questions ayant un rapport avec le développement social, depuis, les premiers niveaux de la formation professionnelle (les diplômes de technicien, ou de technicien spécialisé), une licence, un master qui dans ce domaine dans le contexte actuel se caractérise par une importance cruciale.

Cette perspective a été activée et pour l’heure, une centaine d’étudiants suivent ces filières. D’importants résultats ont été obtenus. Sans parler du fait que le modeste dispositif du CERSS et de sa structure de formation l’IDS ont dû s’adapter et maitriser les conditions de la formation à distance. D’importants développements sont prévus à court et moyen termes sur ce plan.

Cette présentation générale des activités du CERSS ne saurait être, close sans souligner :

  • Le volontariat, la disponibilité généreuse, bénévole, toute de don de soi de nos chercheur(e)s et formateur(e)s.
  • Le sérieux académique de la production du Centre, son niveau scientifique respectable, la participation volontaire et l’engagement militant et l’abnégation des professeurs (chercheurs-enseignants toutes spécialités confondues) reconnus, de toutes les universités du pays : ces militants de la recherche ne sont pas obsédés par la quête d’indemnités (le Centre ne dispose pas de ressources autres que celles provenant des produits de ses activités : publications, petits budgets symboliques gagnés à la suite d’appels à projets, souscriptions des membres ….)
  • Le Centre s’est fixé comme obligation d’assurer une relève, de former de jeunes chercheurs, les chercheurs du futur notamment ceux des périphéries de notre pays. D’autant plus que le Centre s’est toujours considéré comme une institution elle-même apprenante, à l’écoute des évolutions de notre société, mais fier de l’adhésion active de ses chercheurs séniors, aux expériences riches et matures, convaincus de la nécessité d’assurer le transfert des savoirs et des savoir faire.
  • D’importants partenariats ont été conclus au cours de cette année avec la Confédération Démocratique du Travail, la Chambre du commerce et des services de Rabat, la Préfecture de Salé, le Ministére de la formation Professionnelle…

Ce tableau demeurerait inachevé si l’on ne s’arrêtait pas sur une caractéristique majeure de la démarche du Centre : notre autonomie. Le Centre se proclame haut et fort comme institution automne dont la légitimité repose sur cette indépendance responsable appuyée sur une quête inconditionnelle, inaliénable et honnête de savoir. Il n’élabore pas de rapports confidentiels pour qui que ce soit comme aiment à le proclamer à haute voix certains à propos de leurs travaux, mais il n’hésite pas à offrir conseil et plateformes d’orientations à la société civile et au mouvement syndical, et autres acteurs sociaux. Chaque livraison est attendue par un large public d’intellectuels, de journalistes, de décideurs, de diplomates, comme en témoignent les chiffres de ses ventes.

Pour le CERSS, l’année 2020 s’achève. Meilleurs vœux de succès pour 2021.Meilleurs vœux de santé et de bonheur pour tous les membres, collaborateurs  et sympathisants.

A propos CERSS مركز الدراسات 203 Articles
Administrateur du site

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*